Vos soirées, rendez-vous, aventures, etc.

Modérateurs: animal, lolalola

By Melgo
#120779 Pourquoi publier cette rencontre ?
Si j'ai décidé de publier cette rencontre en détails c'est surtout pour démontrer quel outil (atelier ou séminaire que j'ai suivi, livre ou forum que j’ai lu) m'a aidé dans chaque situation. A partir du moment où je l'ai abordé au moment où nous avons passé la nuit ensemble 5 jours plus tard.
PS : A la base j’ai écrit cette rencontre en Anglais, car c’est dans cette langue qu’elle s’est déroulée. Je l’ai ensuite traduite pour SpikeSéduction, il peut donc y avoir quelques tournures de phrase un peu bizarres, surtout dans les conversations.


Une rencontre plutôt maladroite, sauvée par SpikeSeduction
Cette rencontre est tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Je dirais même qu’elle est très maladroite à certains endroits. Ne vous attendez pas à un récit de haut vol. Si j’ai réussis à prendre le numéro de téléphone, puis à avoir un rendez-vous avec cette fille et enfin à passer la nuit avec elle, c’est parce que j’ai suivi le fil rouge de la « méthode ».




Caroline


Synopsis.
J'ai rencontré Caroline (à prononcer Carolaïne) un samedi dans une boite de nuit à Camden. Le quartier punk/rock de Londres. La rencontre en elle-même fut très brève. Je l'ai donc appelée dès le lendemain. La conversation au téléphone, un peu maladroite, ne laisse présager aucune suite à cette histoire. Mais bon, des yeux presque turquoise et une silhouette toute fine valent quand même quelques efforts de plus. Je l'appelle donc une seconde fois, le mardi. Nous convenons d'un rendez-vous le jeudi soir, malgré le fait qu'elle n'est pas sûre d'être libre. C'est à la dernière minute, jeudi en début d'après-midi, qu'elle confirme le rendez-vous. Nous allons au “Pearl Bar & Restaurant”, puis au Freud, London Cocktail Club, Café Bohème et finalement nous rentrons passer la nuit chez moi.


Ce qu'il faut garder à l'esprit.
Elle est américaine, a 21 ans et étudie à Londres. Par américaine, j'entends l'américaine typique. Elle n’est pas stupide, bien au contraire, « street wise » elle est trés intelligente, mais n'a aucune idée de ce qui se passe en dehors de l'Amérique et s’en fiche. Je ne recherche pas une relation longue, juste à passer du temps en agréable compagnie.
By Melgo
#120780 Pour aborder une fille : éteignez votre cerveau et utilisez le contexte

Outil utilisé : Atelier Classic

Samedi soir, je suis en train de bouger au rythme d'une musique rock comme je les aime. Si je remarque Caroline de l'autre côté de la piste de dance, c'est parce que du haut de son mètre 80 sur talons elle me regarde - me fixe - avec son regard vert clair. Je m'assure une seconde puis une troisième fois qu'elle a bien les yeux braqué dans les miens et non pas sur quelqu'un d'autre à côté. Je suis l'élu du moment, je souris et commence à me diriger vers elle en dansant. Elle fait de même. C'est confirmé, je viens de passer le test d'attraction physique.

Nous sommes à présent dos à dos. Elle dans son groupe et moi dans le mien. Deux types dansent de chaque côté d’elle et essayent de capter son attention, mais elle jette encore quelques petits regards de côté pour voir ce que je fais. Les deux types ont beau être plus petit que moi, ils ont quand même des épaules plus large... Pas vraiment la situation idéale… Je me rends compte que je commence à chercher des excuses pour ne pas l’aborder alors que tous les signaux - comme ses yeux - sont au vert. Ma propre voix résonne dans ma tête : « La situation idéale n'existe pas. » Je lui touche le bras, elle se retourne en souriant, je souris de même et engage la conversation :

M : Melgo
C : Caroline

M : « Parlez-vous Français ? » (Ce sont les paroles de la chanson qui passait à ce moment dans la boite, certes c'est une phrase d'accroche bizarre, toute pourrie même, mais en boite, toute phrase d'accroche est bizarre).
C : « What ?! »
M : « Do you speak French ?! » En me fendant d'un plus grand sourire.
La conversation continue en Anglais, je vous la traduis ici.
C : « Non ! Pourquoi ? » Répond-elle avec un aussi grand sourire.
M : « Parce c'est ce que dit la chanson ! »
Ce qui la fait rire.


Pour enchaîner, je lui pose les questions habituelles. Nous sommes à Londres. Toute conversation commence par : « d'où tu viens ? », « qu'est-ce que tu fais ici ? Etc. » C'est très bateau, mais c'est Londres. Personne ne vient de Londres. Justement, le fait de ne pas poser ces questions serait bizarre, anormal. Et nous ne voulons pas être anormal…

La musique devient trop forte. Pour parler, nous devons écrire sur mon téléphone, elle se prend au jeu sans problèmes, toujours avec le sourire. Au bout de quelques minutes, lassé de devoir lui toucher l'épaule pour lui montrer ce que je viens d'écrire, je lui demande si ses deux gardes du corps m'autorisent à la kidnapper pour une danse. Son éclat de rire fait office de oui, mes mains sont maintenant sur ses hanches et nous tournons au rythme de la musique.
By Melgo
#120781 Le temps d'attente avant de rappeler une fille dépend en partie de l'interaction

Outil : Séminaire certain de la revoir

La musique est toujours bien trop forte dans la boite et nous devons continuer de “parler” sur mon téléphone. Caroline est accompagnée d'une autre fille. Cette dernière, comme dit Caroline « fait n'importe quoi et met sa langue dans la bouche de n'importe quels mecs ». Mon américaine se sent responsable et doit constamment faire attention à elle. A cause des errances de sa copine, je perds Caroline plusieurs fois de vue. Cependant elle revient tout le temps vers moi. Mais pendant combien de temps encore ? Je décide alors de prendre son numéro de téléphone. J'écris sur le mien :
“Donne-moi ton numéro. J'aimerais qu'on aille boire un verre ensemble. Donc essayons de ne pas te perdre dans cette boite nuit :)

Image

Une fois le numéro enregistré et lui avoir passé un appel en absence pour être sûr que c’est le bon (je remarque qu'elle ne l'enregistre pas), comme prévu sa copine a de nouveau disparu. Caroline part à sa recherche, je ne la revois pas de la nuit, mais qu’importe j'ai son numéro de téléphone, malgré l'heure tardive j'ai une énergie de malade, ce qui tombe bien car une after m'attends...

Si l'on met bout à bout toute l'interaction depuis le début, je n'ai parlé avec Caroline que 20 minutes au grand maximum. Ce qui veut dire qu'elle va m'oublier très vite, si ce n'est pas déjà fait au vu de l'état de stress dans lequel elle était à cause de son amie. C'est décidé, je l'appelle dès demain midi.
By Melgo
#120782 Trois est un nombre magique (1)

Outil : Séminaire certain de la revoir

Dimanche 13 heures, je l'appelle. Elle répond au téléphone, c'est un bon signe.
D : “Salut, c'est Melgo, le Français d'hier à Underworld.”

Et je me tais. Une seconde et demi passe. C'est long une seconde et demie.
C : “Ah oui! Comment vas-tu?”

En effet, j'ai bien fait d'appeler aujourd'hui, elle a mis du temps à se rappeler de moi. La conversation est banale, elle me demande ce que je fais, je lui dis que je vais voir une expo photo au Natural History Museum. Je lui demande si elle veut se joindre à moi, elle me répond qu'elle ne peut pas car ses colocataires lui ont organisé un anniversaire surprise (elle vient de prendre 21 ans). Je lui demande ce qu'elle a de prévu la semaine prochaine ? Plein de choses, elle va commencer un nouveau job donc c'est un peu stressant. Elle ne sait pas encore quand elle commence mais elle devrait savoir en début de semaine. Je lui dis que dans ce cas on se rappelle (ce qui, bien sûr, veut dire JE rappelle) en début de semaine pour arranger une date pour aller boire un verre ensemble.
C : « Ok bien sûr. »

Bon, déjà là c'est mal partit…




La normalité, ou l'importance de votre image

Outils : Séminaire certain de la revoir, Forum, Atelier Classic, L'Homme Idéal

Une fois le téléphone raccroché, je me dis que nous n'avons pas échangé beaucoup d'informations personnelles. Je dois lui montrer que je suis un type normal qui a une vie plutôt cool. Comment faire ? Easy : Facebook ! J'essaye de faire très attention à ce medium. Tout y est pensé.

Je lui envoie un texto :
D : « Hey, j'ai oublié de te demander pendant le coup de fil : tu as/utilise Facebook ? »

Elle me répond aussitôt en m'indiquant comment la trouver. Je lui envoie une « Friend request » qu’elle accepte dans la seconde. A ce moment, il ne me reste plus qu'à attendre. Elle peut maintenant fouiller dans mon profil et aussi - et même surtout - le montrer à ses ami(e)s...

Je n'ai pas beaucoup dormis et me sens un peu fatigué. Mais je suis content. Je l'ai appelée, je l'ai ajoutée sur Facebook. J'ai fait tout ce que je pouvais, tout en gardant à l’esprit de ne pas passer pour un lourd.
De toute façon, le pire qui aurait pu arriver aurait été... de ne rien faire. A cette pensée, l'énergie me revient.




Trois est un nombre magique (2)

Outil : Séminaire certain de la revoir

J'attends jusque Mardi. Je ne lui envoie aucun signe de vie. Pas de texto, rien. J'ai une vie.
Mardi soir, second appel. Elle répond au téléphone (encore un bon signe, car elle a maintenant enregistré mon numéro – je suppose – elle pourrait donc filtrer mes appels). La première chose qu'elle me dit c'est qu'elle est stressée. Nous badinons, puis je lui dis que j'ai toujours envie d'aller boire un verre avec elle.
Elle me répond
« Euh d'accord ». Meilleure réponse du monde, ce n’est pas gagné...
C : Jeudi ou Vendredi soir ?
M : Je suis pris vendredi. Jeudi donc, 20h00 Tottenham Court Road.
C : Je suis supposée commencer un nouveau job jeudi. Donc euh... je ne suis pas sûre en fait. Mais en fait je ne pense pas devoir travailler jusque 20h00. Ce que je vais faire c'est que dès que je sais à quelle heure je termine, je t'envoie un text. Je te promets, je te l'envoie tôt dans la journée.
M : Ok.

Je pense que là c'est un flop, il y a 50% de chances qu'elle ne texte pas ou annule. Bon, je n’ai rien à perdre. Patientons et voyons ce que ça donne.




La question à 1 million de dollars: Qu'est-ce qu'elle ferait si elle était intéressée?

Outil : Atelier Classic

Trois heures après l'avoir appelée, je reçois un texto de sa part : “Merci pour le coup de fil.”




Texto à des heures incongrues.

Outil : Séminaire certain de la revoir

Elle m'a envoyé ce texto à 23h04. C'est une heure un peu bizarre pour envoyer un texto à un quasi inconnu. C'est donc un bon signe. J'hésite un peu puis je réponds 45 minutes plus tard par un “:)” Mes chances de la voir jeudi ont bien augmenté.
By Melgo
#120784 Vous devez rester en contrôle de la situation.

Outils : Atelier Classic, Séminaire soyez certain de la revoir

Depuis notre rencontre, j'ai fait très attention à me restreindre au minimum de communication avec elle. Mon seul but étant d'avoir un rendez-vous. Je ne l'ai appelée que deux fois. Je ne lui ai envoyé que 2 textos : l'un pour lui demander si elle utilisait Facebook et l'autre ci-dessus, le smiley.

Nous sommes jeudi. J'ai une énergie débordante et ça se voit. En chemin pour aller travailler, je remarque une fois dans le bus et une fois dans le métro que deux jolies femmes me regardent. C'est très bon signe, je suis convaincu que je vais avoir mon rendez-vous ce soir.

Midi. Toujours aucun texto de la part de Caroline. Est-ce que je me suis trompé sur la lecture des signes de ce matin ? Ne vendons pas la peau de l'ours. Je dois m'occuper l'esprit pour de vrai afin de ne pas y penser. Ça tombe bien j'ai une session de boxe thaï ce midi.

Une fois l'entrainement terminé, avant de me diriger vers les douches, je jette un œil sur mon téléphone dans mon sac :
Texto de Caroline : « Toujours ok pour ce soir ? ».
Boom ! Carrément.

J'arrange le rendez-vous dans l'après-midi. Je prends une réservation dans le bar d'un hôtel dans le centre. (Il faut toujours réserver à Londres pour éviter les mauvaises surprises). Classe, calme et stylé. Le critère calme est très important car elle est américaine et parle super vite. Je suis Français et malgré mes 10 ans d'expérience dans la langue anglaise parfois j'ai du mal à comprendre ce qu'elle dit au téléphone.

Le rendez-vous sera donc au Pearl Bar and Restaurant:

Image





Pour être intéressant, pas besoin d'être intelligent.

Outil : Devenez intéressant

Nous nous retrouvons à la station de métro de Holborn. C'est plus près du bar que celle de Tottenham. Elle est à l'heure, maquillée, apprêtée sur des talons de 10 centimètres. Que des bons signes. Nous marchons deux minutes pour nous rendre au bar. Le lieu est absolument génial sans tomber dans l’excès. Calme et intime grâce à la musique et aux rideaux de perles qui séparent les banquettes ou nous nous asseyons cote a cote.

Le rendez-vous commence maintenant...

C'est l'Américaine typique ! Elle n'a aucune culture générale. Elle n'en a rien à faire de ce que j'ai fait dans ma vie avant. Pourtant j'en suis plutôt fier de ma vie. J'en ai fait quelques trucs quand même ! Je parle 3 langues, j'ai une bonne éducation, cela fait maintenant 7 ans que je suis expatrié, j’ai vécu dans 3 pays différents (sans compter la France)... Non, non. Elle, elle s'en fou. Même pas impressionnée. Je réussis malgré tout à garder son attention, notamment grâce au séminaire « Devenez intéressant. »





Les femmes acceptent les rendez-vous de l'homme qui les appellent.

Outil : Atelier Classic

Je ne me rappelle plus comment on en arrive à discuter de ça. Surement à cause du fait qu'elle est du genre à dire tout haut ce qu'elle pense...
M : Et donc pourquoi tu es venue au rendez-vous?
C : C'est un peu gênant, mais... tu es le seul mec qui a appelé.
M : C'est tout ?
C : Oui.

Je ne suis pas du genre à prendre ce genre de remarque personnellement, mais le fait de l'avoir entendu de la bouche d'Alexandre et Stéphane bien avant me permet d'en rire à gorge déployée devant elle.





Les belles filles n'ont pas forcement tant de mecs qui leurs tournent autour.

Outils : Atelier Classic, Séminaire soyez certain de la revoir

Un autre bout de conversation :
C : Je ne sais pas trop mais... mes amis me disent qu'en général les mecs sont intimidés par moi. Donc ils n'appellent pas ou ne viennent juste pas me parler. Même pire, une fois un type me regardait de l'autre côté du bar et ensuite est partit. Puis il est revenu, m'a demandé mon numéro de téléphone et n'a jamais appelé... J'ai horreur de ça ! S'il sait qu'il ne va pas appeler, ça ne sert à rien de me demander mon numéro. Il joue avec les sentiments des gens...

(Il joue avec tes sentiments alors que tu ne le connais même pas, ma pauvre...)
By Melgo
#120786 La fameuse connexion

Outil : Atelier Classic

M : Tu sais pourquoi je voulais te voir ?
C : Non. Pourquoi?
M : La principale raison pour laquelle je voulais te voir.... Tu te rappelles samedi dernier quand tu as perdu ton amie dans le club?
C : Oui.
M : Et bien en fait tu étais vraiment inquiète à propos d'elle (et elle l'était vraiment, ça se voyait sur son visage). Tellement inquiète que d'un coup plus rien autour de toi ne comptait, absolument rien ou personne – moi y compris :)
C : Oh, je suis vraiment désolé !:/
M : Non non, il ne faut pas. Je pense que c'est une bonne chose. Ça montre que tu prends soins de tes amis, qu'ils peuvent te faire confiance, qu'ils peuvent vraiment compter sur toi. Je pense que c'est une superbe qualité, ça fait de toi une personne qui mérite d'être connue.
C : C'est vrai ?
M : Oui, bien sûr.
C : Wow... c'est vraiment gentil. Personne ne m'a jamais dit ça... Et c'est la seule raison pour laquelle tu voulais me voir ?
M : Oui. Enfin non, je veux dire tu as quand même des yeux superbes ! :D Non ! Mais vraiment, sans plaisanter, ton intégrité envers tes amis, c'est pour ça que je voulais te revoir.
C : Ca veut dire que tu es quelqu'un de difficile ?
M : Plutôt difficile oui.
C : Donc tu n'invites pas beaucoup de filles en rendez-vous ?
M : Non. Si je n'ai pas une bonne raison de voir une fille, si je ne vois pas ce qui la rend unique, alors je ne suis pas intéressé.
C : That's sweet...


Aprés ceci, elle commence à me décrire comment un type a tenté une connexion avec elle sur la piste de dance la semaine dernière. Pour faire vite, le type lui a dit: “Ta copine a sa langue dans la bouche du type en face là. Alors que toi tu es assise ici avec moi. Donc tu n'es pas ce genre de fille toi...” Ce que Caroline a tout de suite traduis par: le type de filles qui couche dès la première nuit. Elle a apprécié. Ou pas. Belle connexion mec…





Vous devez rester en contrôle de la situation (2)

Outil : Atelier Classic, Séminaire soyez certain de la revoir

Plus tard dans la conversation:
C : Il y a aussi le fait que tu ne m'a pas constamment envoyé des textos. D'habitude les mecs font toujours ça! Donc avec toi c'était diffèrent. Mais en bien.
M : Bah disons que j'ai une vie. J'ai d'autres choses à faire que d'envoyer des textos.
C : Et ça c'est une bonne chose!






Si elle vous apprécie, durant le premier rendez-vous elle fera des plans pour vous revoir.

Outil : Atelier Classic

La discussion tourne autour de la course à pied.
C : J'ai besoin d'une nouvelle paire de chaussures. Je veux des Nike.
M : Tiens, pareil. Ma paire de Nike est détruite, il faut que je les changes.
C : On devrait y aller ensemble!

Plus tard dans la soirée:
C : Tu fais quoi ce week-end?
M : J'ai besoin d'une nouvelle paire de chauss… [Elle me coupe la parole]
C : Ah mais oui ! On y va toujours ensemble hein?
By Melgo
#120787 Le but du premier rendez-vous est d'embrasser la fille. Vous devez toujours garder ça à l'esprit.

Outil : Atelier Classic

Nous terminons la bouteille de vin rouge. Ce qui coïncide avec la fin de la longue conversation qui nous a permis de mieux nous connaître. Même si nous sommes assis cote à cote sur une sorte de sofa, je n'ai pas eu d'occasion, je n'ai pas senti de bon moment pour l'embrasser. Nous nous sommes touchés quelques fois, par exemple, elle a intentionnellement posé sa jambe sur ma cuisse pour me montrer la longueur de ses talons. Bon... comme Alexandre me l'a dit, il est temps de faire un « down-tempo ». Il est temps de changer d'endroit. Je propose d'aller à Freud. Un bar a cocktail à Tottenham Court Road. Elle accepte. Une petite marche de 7 minutes. Traverser la route pour aller de Holborn à Tottenham Court Road se fait en deux temps. Au milieu de la route, en attendant que le second signal pour piéton passe au vert, nos épaules reposent légèrement l'une contre l'autre. Nous nous sourions, je regarde ses lèvres, je sens une petite tension dans l'air, mais une bonne tension, celle de type sexuelle. J'approche un tout petit peu mon visage du sien, trois fois rien, un demi centimètre peut-être. Elle recule légèrement le sien, un tout petit peu, un demi-centimètre peut-être. Puis je recule le mien en souriant et nous faisons comme si rien n'était arrivé pendant ces 3 secondes. Mais... elle dirige sa main vers la mienne et entrelace ses doigts entre les miens... En chemin vers Freud nous avons tous les deux le sourire aux lèvres.

Image

L'ambiance du second bar est totalement différente. Le lieu est bondé. Caroline adore l'endroit caché, les photos aux murs et les cocktails. Très vite nous trouvons où nous assoir. Ma main est sur la table, elle pose la sienne dessus. La conversation continue, et au bout de plusieurs minutes je remarque que de temps à autres, son regard s'arrête quelques secondes sur mes lèvres. Cette fois-ci, elle me donne le feu vert pour l'embrasser. Je l'attrape doucement par la nuque et la tire vers moi...

Nous passons le reste de la soirée dans deux autres bars à cocktails avec deux de mes amis Russes revenus d'un concert. Alors que tout ferme, elle me demande d'aller dormir chez elle. Je lui dis qu'il serait mieux d'aller chez moi, j'habite à 10 minutes de Soho (où nous sommes à présent) et de plus j'ai besoin d'un costume pour aller travailler demain. Elle accepte avec joie. Nous allons donc chez moi. Une fois dans ma chambre, je m'attends à une résistance de dernière minute de sa part, juste pour sauver la face. Elle n'arrivera jamais...

Je pourrais continuer à écrire un peu plus sur cette rencontre. Sur quelques phrases qu'elle a glissé dans la conversation et que j'ai pu décoder avec le séminaire Langage des femmes mais je pense qu'il y a déjà assez d'informations ici.

J'espère que ce récit vous a plus.

Fin.



Mes analyses
Je fais toujours des analyses de mes rencontres. En général, je garde ces textes pour moi. Poser par écrit tous ces moments me permet d'en raviver la mémoire, et de revenir sur des détails ou des situations auxquelles je n'ai pas eu le temps de réfléchir pendant le feu de l'action. L'exercice de réflexion et de reformulation me permet de mieux comprendre ce qui s'est passé. Il permet aussi d'écrire, de graver, toutes ses petites phrases que la femme en face de moi a prononcées. Sur le moment ça va trop vite, on ne sait pas quoi en faire de ces petites phrases, cependant un sens de l'écoute aiguisé nous avertit qu'elles ne sont jamais anodines. Qu'elles n'ont pas été dites par hasard. Entre autres, ce sont elles qui demandent toute notre attention... Je vous conseille donc d’en faire autant.
Avatar de l’utilisateur
By Transcendantal
#120823 J'aime bien la manière dont tu présentes ton FR, en mettant bien en valeur les éléments révélateurs de son intérêt et ce que tu as fait pour justement le susciter.

Néanmoins, je souhaite juste apporter une légère nuance sur deux points : d'abord le sms de la fille qques heures avant le rdv. Qu'elle n'envoie rien avant n'est pas forcément mauvais signe, et personnellement je prône la théorie du "pas de nouvelles, bonne nouvelle".
Sur le baiser dès le premier rdv : qu'il n'arrive pas dès la première date, pareil, pas dramatique. Le tout est de bien sentir si la fille est prête à ça et à éviter de se planter en flammes. Tout dépend certes du déroulement du rdv (qui repose sur nous, les mecs, et dans mon cas, le premier rdv avait été fun, mais en fait pas assez, je trouve), mais aussi de comment le mec l'a abordé. Car la fille peut tout à fait accepter ce rdv pour faire davantage connaissance et voir plus précisément à qui elle a affaire. Moi avec mon "excusez-moi mademoiselle, je vous trouve très jolie, et je crois même qu'on devrait sortir ensemble", yavait de quoi être prudent :mrgreen:

Ces considérations faites suite à mon expérience, certes imparfaite (notamment sur la connexion et la sexuation), avec l'Iranienne (cf. "in the bus"). Expérience encore en cours d'ailleurs, car j'ai fixé un troisième rdv pour lundi (j'en parlerai dans "in the bus").
By Melgo
#120935 Merci pour vos compliments :)
J'ai vraiment essayé de faire un témoignage dans lequel on voit bien comment relier tous les points dans une situation réelle, sans pour autant que ça ne soit un manuel technique.

Transcendantal :
Au sujet du sms de Caroline avant le rendez-vous, elle m'avait dit qu'elle me l'enverrait pour confirmer. Car lors du dernier coup de fil, elle a vraiment dit un truc du genre : "Je ne suis pas sûre, je travaille ce jour là, mais je ne devrais pas finir après 20 heures donc je te dit dès que je peux pour confirmer." Ce qui voulais dire : pas de sms, pas de date.

Pour le baiser, j'avoue que ça dépend du rendez-vous, il faut aussi sentir le moment. Jusqu'à présent ça a toujours marché dans mon (mes quelques) cas.
Avatar de l’utilisateur
By neike
#120963 C'est clair, ce post est génial, tant pour un débutant que pour des gens plus confirmés à qui il peut rappeler quelques fondamentaux, voire donner des idées.
Il illustre, à mon sens, parfaitement comment relier les différents enseignements que l'on peut tirer du site et des services qui y sont proposés.
Notamment, les plus réticents à suivre des séminaires et/ou ateliers y trouveront du très concret.
De plus, le style d'écriture est fluide et on s'identifie très facilement à toi au travers de tes doutes que, je suis sûr, tout le monde ici a déjà vécu au moins une fois.
A l'issue de la lecture de ton post, je n'ai qu'une envie: m'habiller et filer au boulot (il est 7h48) pour aller séduire toutes les jolies filles que j'y côtoie.
Encore bravo!
Avatar de l’utilisateur
By roland
#120971 De A à Z, chapeau ! L'audace et l'intelligence paient. Et tu as démontré des qualités qu'elle a apprécié, et vice-versa.